Sébastien Germain Ajavon : Un destin singulier

15/05/2017 08:15Comments Off on Sébastien Germain Ajavon : Un destin singulier

Depuis le début de l’année, l’ex-patron des patrons béninois n’est plus à la tête de sa société, Comon-Cajaf. © Gwenn Dubourthoumieu/JA

Relaxé au bénéfice du doute dans la prétendue affaire de drogue retrouvée dans l’un de ses containers au Port autonome de Cotonou, Sébastien Germain Ajavon reste une grosse cylindrée dans le monde des affaires et de la politique au Bénin. Flash-back sur le destin exceptionnel d’un opérateur économique dont le sens des affaires méduse.

Celui qui a été considéré jusqu’avant la décision de sa relaxation par la cour, comme un présumé coupable dans l’affaire de drogue retrouvée dans l’un des containers de sa société Comon Sa paraît bien éprouvé la nuit du vendredi 4 novembre. Mais à l’intérieur de l’église St Michel où une messe d’action de grâce a été organisée à son intention, il n’a pas perdu cette allure de frondeur qui le caractérise dans ses prises de position. C’est par l’allégorie du fou puisée de son terroir natal reprise en fon, yoruba et en goun que Sébastien Germain Ajavon défie ceux qu’il désigne comme les auteurs de ladite cabale ourdie contre ses intérêts. Bien qu’il appelle à la paix, l’homme est loin de taire ses ressentiments aussi vite devant cette impressionnante foule mobilisée au sein de l’église et qui le raccompagnera jusqu’au portillon de sa résidence. Habitué qu’il est à jeter la pierre aux pouvoirs publics quand il se sent lésé dans ses droits, il est difficile de présager de son silence après cette épreuve. Et aux uns et aux autres de se demander si tout ceci ne sonne le glas aux bonnes relations qu’il entretient avec le pouvoir en place. Le sachant un brin revanchard et pas du genre à se laisser attendrir à scruter la salve de semonces faits à ses détracteurs lors de la présidentielle de mars 2016. Lui qui demeurait jusque-là un soutien de poids à l’avènement du régime de Patrice Talon.

La témérité à fleur de peau, le président du Conseil national du patronat du Bénin (CNPB) s’est distingué depuis longtemps comme celui qui ne mâche pas ses mots et son aisance à démonter les failles de l’administration publique aura marqué ses concitoyens pendant les deux quinquennats du président Boni Yayi.
« L’administration béninoise est lente, lourde, dotée de procédures compliquées. Bref, nous ne sommes pas face à une administration de développement qui peut accompagner efficacement les entreprises », se plaît-il à dire quand il s’agit d’évaluer les performances de l’administration béninoise. Surtout celle douanière avec laquelle les relations ont été bien tumultueuses malgré qu’il reste à ses yeux l’un de ses plus gros contributeurs.

A travers sa personne, le Conseil national du patronat du Bénin s’est trouvé un véritable leader dont la vision a impulsé une nouvelle dynamique à ce syndicat patronal porte-parole des entreprises.

Une grosse pointure des affaires

Père de trois enfants, né le 19 janvier 1965 à Cotonou, Sébastien Germain Ajavon est l’administrateur général des sociétés Cajaf Sa, Comon Sa, Cocas Limited, CAI ASG et directeur général de la société Socotrac dont l’objectif est de favoriser l’enlèvement rapide des importations du groupe, au meilleur coût et de mieux cerner leur traçabilité.
Le groupe Cajaf Comon (Comptoir Ajavon et fils et Comptoir mondial de négoce) qu’il a créé dans les années 90 est depuis 2006 et jusque dans un passé récent le premier contributeur de l’Etat béninois. Une performance qui lui a valu à plusieurs reprises des félicitations de la Direction générale des Douanes et Droits Indirects.
Le destin de celui qui en 2015 pour le magazine Forbes détenait une fortune estimée à 350 millions de dollars est presque scellé au berceau. Il s’est en effet tôt fait inoculer le virus des affaires par sa mère qui s’est spécialisée dans la vente des produits congelés. Avec la grâce de cette dernière il monte lui-même ses propres affaires et se lance dans la distribution des produits congelés de volaille et de poissons. Dès lors, ses activités partent en flèche et il s’impose vite comme le numéro 1 dans ce secteur. Le holding qu’il dirige a un chiffre d’affaires de plus de 40 milliards de francs CFA et est présent dans plusieurs pays africains. Autour de ses entreprises c’est plus de 600 personnes qui sont employées au Bénin. Celles installées dans la sous-région notamment à Tema au Ghana, mobilisent près d’une centaine de personnes.

Sous son égide le groupe Cajaf Comon s’est donné des allures d’une véritable entreprise avec des cadres techniques chevronnés intervenant dans divers domaines dont les finances, l’administration, le transport, la logistique, les bâtiments, le relevage et manutention ainsi que dans l’agriculture et l’éducation.
Un véritable patron taille XXL dont l’entreprise s’affirme dans la sous-région comme l’une des plus prospères.
La réussite du groupe Cajaf Comon, selon des témoignages tient du travail intensif et rigoureux. L’interdépendance des tâches requiert la bonne complémentarité des travailleurs à travers une sacrée collaboration. Un véritable esprit d’équipe cultivé à tous les niveaux.

A tout ceci s’ajoutent de bonnes conditions de travail dont font l’apologie nombre de personnes proches de la société.
Sébastien Ajavon n’est pas seulement un opérateur économique dont le succès se limite au secteur des produits congelés. L’homme d’affaires dans la diversification de ses domaines d’intervention investit également dans le secteur agricole et dans l’éducation après une incursion dans le monde du football avec la création de CIFAS aujourd’hui fermé. Au Complexe agricole intégré Ajavon Sébastien Germain et à une université de formation supérieure, s’est ajoutée la Fondation Ajavon Sébastien Germain réputée pour ses œuvres dans le secteur éducatif. Des réalisations qui témoignent, entre autres, du sens d’anticipation d’un homme qui n’a pas fini de faire parler de lui après s’être positionné troisième derrière les candidats Lionel Zinsou et Patrice Talon au premier tour du dernier scrutin présidentiel. Le monde d’acteurs politiques qu’il a drainé derrière lui lors de cette élection en dit long sur son poids dans le landernau politique béninois.

Par Kokouvi EKLOU

Tags: